Le “visual turn” n’a pas eu lieu

En 2010, l’historien de l’art Horst Bredekamp ouvrait son essai Théorie de l’acte d’image par l’évocation du «déferlement d’images» (Bilderflut), explicitement associé à l’industrie du divertissement: «Les myriades d’images qui, jour après jour, jaillissent sur les téléphones mobiles, les écrans de télévision, sur internet et dans la presse écrite, partout…

Lire la suite…

Pour une analyse narrative des images sociales

Preprint, article à paraître dans la Revue Française des Méthodes Visuelles, juillet 2017. Résumé. Face au constat de la dispersion des approches des formes visuelles, il paraît utile de préciser quelques repères pour l’analyse des images sociales, produits des industries culturelles à visée narrative. Compte tenu des caractéristiques des images fixes, qui articulent…

Lire la suite…

L’histoire de la photographie devant le tribunal Capa

(Editorial Etudes photographiques n° 35) Facteur tardif de la construction culturelle du patrimoine photographique, la promotion du photojournalisme et l’héroïsation du photographe de guerre alimentent, depuis la fin du XXe siècle, une nouvelle mythologie faite de bruit et de fureur, qui combine la vérité de l’enregistrement, l’importance du fait historique,…

Lire la suite…

Aux sources du Noyé

La vogue du selfie a attiré l’attention sur les plus anciens autoportraits, dont le Noyé d’Hippolyte Bayard (1801-1887), daté d’octobre 1840, est reconnu comme «La première mise en scène photographique» (Wikipedia). Réalisées à l’aide du procédé original de Bayard, le positif direct1, il existe trois variantes, conservées à la Société…

Lire la suite…