Un débat pour rien?

Comme toujours fin analyste, l’éditorialiste Jean-Michel Aphatie attend «que la campagne commence». C’est-avouer qu’il manquait quelque chose à l’improbable «débat de premier tour», premier du genre, qui faisait s’affronter hier sur TF1 les cinq principaux candidats à l’élection présidentielle, sans que se produise l’étincelle attendue, la prise de parole décisive…

Lire la suite…