L’EHESS choisit Paris Sciences et Lettres

Réunion de l'assemblée des enseignants de l'EHESS, 29/11/2014.

Réunion de l’assemblée des enseignants de l’EHESS, 29/11/2014.

Le nouveau sigle à mémoriser: PSL, dont le développé, Paris Sciences et Lettres, devrait bientôt figurer sur l’intitulé des doctorats préparés à l’EHESS. L’assemblée des enseignants réunie ce matin a tranché, par un vote de 113 voix sur 127 votants, entre les deux communautés universitaires (COMUE) qui se proposaient de l’accueillir, en même temps que l’École française d’Extrême-Orient, l’École pratique des hautes études et la Fondation Maison des sciences de l’homme, à la recherche d’une nouvelle association depuis l’explosion en vol du projet HeSam. Mariage rendu obligatoire par l’attribution des financements via les initiatives d’excellences (Idex), ce partenariat constitue désormais un passage obligé pour les établissements d’enseignement supérieur, confrontés à une reconfiguration d’une ampleur inédite.

Plusieurs discussions et échanges d’informations avaient préparé au vote. Entre Sorbonne Paris Cité (Paris 3 Sorbonne nouvelle, Paris 5 Descartes, Paris 7 Diderot, Paris 13, Sciences Po, Inalco, etc.) et Paris Sciences et Lettres (Ecole normale supérieure, CNRS, INSERM, Collège de France, Mines, Dauphine, etc…), l’EHESS a choisi le regroupement avec des unités de taille similaire, à l’identité marquée, où elle pourra constituer l’établissement pivot des sciences sociales. La présence de plusieurs établissements de formation aux pratiques artistiques (Beaux-arts, Arts déco, Fémis, Conservatoire, etc.) est d’un intérêt particulier pour l’approche d’histoire visuelle.

Même si les conséquences de cette association demeurent en grande partie indistinctes, il s’agit d’un tournant majeur dans l’histoire de l’établissement. En soulignant que tout restait à construire, le président Pierre-Cyrille Hautcœur a indiqué que cette option allait nécessairement entraîner de substantielles évolutions.

 

Les commentaires sont clos.