Il n’y aura jamais trop d’images

(Chronique Fisheye #35) Y a-t-il trop d’images? Depuis la transition numérique, cette idée est devenue pour beaucoup une certitude. En 2015, l’historien de l’art Horst Bredekamp ouvrait son essai Théorie de l’acte d’image par l’évocation du «déferlement d’images», explicitement associé à l’industrie du divertissement: «Les myriades d’images qui, jour après…

Lire la suite…

introduction à l’analyse des images techniques

Le Mooc Digital Media de l’Ecole professionnelle supérieure d’Arts Graphiques de la Ville de Paris met en ligne un cours composé de 6 vidéos en accès libre, à partir d’un entretien avec votre serviteur, par Dominique Moulon, introduction à l’analyse des images techniques et numériques.

  1. Du pré-photographique au selfie, 14 mn.
  2. Du scanner à Google images, 13 mn.
  3. De l’usage des images à l’ère numérique, 12 mn.
  4. L’image esthétique et l’image document, 11 mn.
  5. Foodporn et autres selfies, 20 mn.
  6. De la caricature à l’information, 18 mn.

Peut-on photographier les dinosaures?

Conférences du CAES, EHESS, 17 janvier 2019 (58 min, réal. Philippe Kergraisse).

Peut-on photographier les dinosaures? En principe, bien sûr, c’est impossible. Pourtant, le cinéma nous offre des reconstitutions crédibles de ces animaux disparus. Si ces images ne sont pas de même nature que la photographie d’enregistrement, elles ne sont pas pour autant de pures fictions. Elles intègrent un état du savoir scientifique qui leur donne un caractère partiellement documentaire. La question abordée par cette conférence est celle de l’archéologie de l’image documentaire. Entre l’illustration des récits d’exploration et la construction de l’objectivité des sciences, une nouvelle élaboration du regard change le statut des images, et crée les conditions qui rendront possible aussi bien la photographie que les reconstitutions de dinosaures.

La visibilité des anonymes. Les images conversationnelles colonisent l’espace public

Preprint, article à paraître dans Questions de communication et en traduction italienne dans la Rivista di Studi di Fotografia. Une première version a été présentée le 21 septembre 2018 au Congrès de la Società Italiana per lo studio della Fotografia (SISF), Università della Tuscia, Viterbo; une deuxième le 9 novembre…

Lire la suite…

Les images ont-elles un pouvoir?

(Article publié dans L’Eléphant, #24) Invité au festival des Rencontres d’Arles 2018, à l’occasion du cinquantenaire de mai 68, l’icône du mouvement étudiant Daniel Cohn-Bendit y évoque le «pouvoir des images», comme celles de la guerre du Vietnam, qui ont contribué à mobiliser l’opinion publique américaine et «ont fait perdre…

Lire la suite…

Un printemps sans visage

Participé hier à Beaubourg à une table ronde organisée par le Comité du Mercredi de Paris 3, consacrée au phénomène caractéristique du mouvement étudiant de cette année: l’apparition masquée, autour du court métrage de Gaya Gaspar, Interdits de filmer. En écho à la séquence déjà célèbre de la Commune de…

Lire la suite…