Le portrait et le kebab

Parmi les formes protocolaires du spectacle présidentiel, le portrait officiel a un statut singulier. Figure rituelle de l’intronisation, il participe de l’inscription du nouveau venu dans l’histoire, en l’installant à son tour dans la série de ses pairs. Image, il a pris peu à peu valeur de signe, au sens…

Lire la suite…

Quand la Macronmania tourne en rond

En attendant le portrait officiel (les rédactions s’impatientent), une polémique dévoile la nature propagandiste de la communication construite autour de la personne du nouveau président de la République, incarnée par l’emblématique production de sa photographe de campagne, Soazig de la Moissonnière. Je consacre ma nouvelle chronique pour Arrêt sur images…

Lire la suite…

L’histoire de la photographie devant le tribunal Capa

(Editorial Etudes photographiques n° 35) Facteur tardif de la construction culturelle du patrimoine photographique, la promotion du photojournalisme et l’héroïsation du photographe de guerre alimentent, depuis la fin du XXe siècle, une nouvelle mythologie faite de bruit et de fureur, qui combine la vérité de l’enregistrement, l’importance du fait historique,…

Lire la suite…

Aux sources du Noyé

La vogue du selfie a attiré l’attention sur les plus anciens autoportraits, dont le Noyé d’Hippolyte Bayard (1801-1887), daté d’octobre 1840, est reconnu comme «La première mise en scène photographique» (Wikipedia). Réalisées à l’aide du procédé original de Bayard, le positif direct1, il existe trois variantes, conservées à la Société…

Lire la suite…

L’air chagrin du pontife

Lors de son premier déplacement international en tant que président, Donald Trump a notamment rencontré le pape François au Vatican, le 24 mai 20171. Une photographie par Evan Vucci (AP) de cette audience a rapidement suscité des réactions moqueuses, sous la forme de commentaires ou de détournements d’images diffusés sur…

Lire la suite…

Deux corps sans projet

En prolongement des commentaires recueillis par Le Monde.fr sur les affiches du second tour, et sans surévaluer des produits à l’influence limitée, je voudrais souligner deux caractères communs à ces propositions, qui suggèrent que nous sommes déjà entrés de plain-pied dans un nouvel univers politique. Bien sûr, les portraits laudateurs…

Lire la suite…

Au-delà du journalisme

Brandie hier à l’ONU pendant le débat sur la condamnation de l’attaque chimique en Syrie, la photographie aujourd’hui à la Une de Libération a circulé dès le 4 avril sur les médias turcs, sur Al Jazeera ou sur Twitter (source: vidéo Edlib Media Center/AP). Parmi l’atroce iconographie du massacre de…

Lire la suite…

Le sourire photographique, ou les révolutions du portrait expressif

Cette galerie contient 2 photos.

Pourquoi sourit-on sur les portraits photographiques au XXe siècle, et pas au XIXe siècle? Sous cette forme élémentaire, la question est devenue une énigme prisée des études visuelles. Héritière d’une longue tradition d’analyse de l’expression des émotions, elle apparaît comme une évolution historique directement observable, documentée par des sources abondantes.…

Lire la suite…