Dessine-moi une pandémie

Le Monde a ponctué le triste passage aux 100.000 morts du Covid en France, le 15 avril dernier, par une infographie en ligne restituant la progression de la pandémie par une accumulation de points, où chacun représente un décès. Ce principe déjà utilisé par le New York Times le 21 février dernier, lors du jalon des 500.000 morts aux USA, avait alors […]

La chambre d’écho du terrorisme

Décapitation. Un mot a suffi. Bien peu ont vu l’image diffusée par l’assassin de Samuel Paty, rapidement censurée par le réseau social. Mais il n’était pas besoin de voir pour imaginer – et compléter sans l’aide de personne les cases du bingo de la peur. Décapitation = terrorisme islamiste. Caricatures = liberté d’expression. Professeur = République. Le traumatisme des attentats de 2015-2016, […]

L’image ne suffit pas

Quatre jours d’émeutes à Minneapolis sont venus démentir une nouvelle fois l’hypothèse formulée en 1977 par Susan Sontag de la banalisation du spectacle de la violence1. Impossible de considérer sans effroi la vision atroce de l’agonie de George Floyd, asphyxié par le policier Derek Chauvin le 25 mai 2020. Captée par une passante et diffusée sur les réseaux sociaux, la vidéo, qui […]

Le problème avec Johnny

Phénomène de saturation de l’ensemble des canaux médiatiques, la mort de Johnny présente la rare particularité d’avoir été anticipée par deux chansons (Eric la Blanche, La Mort à Johnny, 2006; les Fatals Picards, Le jour de la mort de Johnny, 2009), qui soulignent le caractère prévisible d’une exploitation opportuniste de l’émotion populaire, sous la forme d’un deuil collectif imposé à la nation […]

Aux sources du Noyé

La vogue du selfie a attiré l’attention sur les plus anciens autoportraits, dont le Noyé d’Hippolyte Bayard (1801-1887), daté d’octobre 1840, est reconnu comme «La première mise en scène photographique» (Wikipedia). Réalisées à l’aide du procédé original de Bayard, le positif direct1, il existe trois variantes, conservées à la Société française de photographie. Celles-ci montrent le pionnier assis sur un banc, le […]

L’image qui ne devait pas être montrée

(Chronique Fisheye #24) Nul mieux que le chercheur en sciences de l’information Olivier Ertzscheid n’a restitué, sur son blog Affordance.info, l’insoutenable violence de la découverte, au détour d’un tweet, de l’image des enfants syriens agonisants, après l’attaque au gaz de Khan Cheikhoun. Rapproché de la vision d’autres enfants, morts par noyade, en 2015, peu avant la publication des photographies du petit Aylan, […]

Le meurtre de l’ambassadeur, embrayeur de fiction

Attentat atypique, l’assassinat de l’ambassadeur russe Andrei Karlov le 19 décembre 2016 par un jeune policier turc dans une galerie d’art d’Ankara est demeuré un fait divers isolé, non revendiqué par l’une ou l’autre des grandes organisations terroristes, et qui n’a pas eu de conséquences sur les relations russo-turques. Il ne restera donc dans les annales que par son archive photographique, qui […]

Enterrer Sarkozy, caricature inacceptable?

Publié samedi dans Libération, un article de commentaire iconographique minimise la portée polémique de la mise en Une, il y a une semaine, d’un portrait de Nicolas Sarkozy les yeux fermés, après son éviction de la primaire. La photo a naturellement suscité la réaction énervée de la twittosphère sarkophile («Tout simplement scandaleuse #honte» / «…une vraie saloperie!!» / «…dégueulasse…», «…infâme…» /«Pourriture de […]

Les représentations préservent pour l’éternité l’image vivante du défunt

(Version longue de l’entretien publié par Libération du 27 novembre, propos recueillis par Léa Iribarnegaray.) Existe-t-il un tabou autour de l’image des morts ? Disons plutôt que l’image est un outil pour gérer la mort. Ce qui définit l’espèce humaine est d’avoir créé du symbolique pour dépasser le traumatisme de la disparition. L’image joue un rôle fondamental de substitut du défunt. En […]

Les visages des victimes, monument d’inquiétude

Le phénomène iconographique le plus marquant qui a accompagné les attentats du 13 novembre n’est pas à chercher, comme du temps de Charlie, du côté des signatures visuelles sur les réseaux sociaux. Ceux-ci ont en revanche été utilisés pour faire circuler des portraits associés à des avis de recherches par des internautes inquiets de leurs proches. Nous avons vu nombre de ces […]