L’effet « Blow up »

Dans le célèbre film d’Antonioni, Blow up (1966), un photographe découvre, en agrandissant les clichés pris par hasard dans un parc, les images d’un meurtre. Ce scénario est souvent lu comme une illustration exemplaire des thèses de la trace photographique ou de l’image comme preuve. Les exemples récents de «redécouverte»…

Lire la suite…

Voir Proust

Encore un héros de la littérature retrouvé sur pellicule! Après Rimbaud ou Baudelaire, c’est au tour de Marcel Proust de venir hanter l’archive visuelle, selon la presse et les proustiens enthousiastes, convaincus par la démonstration de Jean-Pierre Sirois-Trahan, publiée dans la Revue d’études proustiennes1. D’après le chercheur québécois, on aperçoit…

Lire la suite…

La Vénus et le dictateur

Cette galerie contient 2 photos.

A l’occasion de l’arrivée à Rome du président Rohani le 25 janvier, première étape européenne de la visite officielle du dirigeant iranien, la nouvelle de la dissimulation des nus du musée du Capitole par des paravents, annoncée par le Corriere della Sera, est reprise par tous les journaux. Hâtivement illustrée…

Lire la suite…

Toujours pas de Rimbaud

Paris-Match n’a pas de chance avec ses scoops iconographiques. Après la découverte burlesque d’une tête à planter sur le plus célèbre sexe du monde, sur la foi des délires de Jean-Jacques Fernier, voilà que le magazine colle une moustache à Rimbaud, sous la plume de Franck Ferrand, historien bien connu…

Lire la suite…

Mai 68, ou la construction de l’histoire par l’image

(Chronique Fisheye #16) La recherche en sciences sociales fait-elle avancer notre connaissance de la photographie? Reconnaissons que ses résultats, auxquels la revue Etudes photographiques consacre ses colonnes (avec un dernier numéro spécialement dédié aux jeunes chercheurs), restent souvent discrets, et peu exploités par la presse spécialisée. Raison de plus pour…

Lire la suite…

D’Abou Ghraib aux selfies

Un entretien avec Marie Turcan pour Les Inrockuptibles. Dans L’image partagée (2015), le chercheur André Gunthert revient sur ce qu’il considère être le premier cycle de la révolution de l’image numérique, de la diffusion des clichés d’Abou Ghraib (2004) jusqu’à l’avénement des selfies (2014). Entretien. Pourquoi n’avez-vous pas abordé dans…

Lire la suite…