Le “visual turn” n’a pas eu lieu

En 2010, l’historien de l’art Horst Bredekamp ouvrait son essai Théorie de l’acte d’image par l’évocation du «déferlement d’images» (Bilderflut), explicitement associé à l’industrie du divertissement: «Les myriades d’images qui, jour après jour, jaillissent sur les téléphones mobiles, les écrans de télévision, sur internet et dans la presse écrite, partout…

Lire la suite…

Pour une analyse narrative des images sociales

Preprint, article à paraître dans la Revue Française des Méthodes Visuelles, n° 1, 2017 (pdf). Résumé. Face au constat de la dispersion des approches des formes visuelles, il paraît utile de préciser quelques repères pour l’analyse des images sociales, produits des industries culturelles à visée narrative. Compte tenu des caractéristiques des images fixes,…

Lire la suite…

La menace est-elle une fiction?

Le dimanche est réservé aux questions qui n’intéressent personne. Existe-t-il un régime d’énonciation du possible, distinct de la fiction? Cette question est issue de la lecture du dense essai de Françoise Lavocat (Fait et Fiction. Pour une frontière, Seuil, 2016), qui, entre autres propositions innovantes, propose de ranger les récits…

Lire la suite…

Le sourire photographique, ou les révolutions du portrait expressif

Cette galerie contient 2 photos.

Pourquoi sourit-on sur les portraits photographiques au XXe siècle, et pas au XIXe siècle? Sous cette forme élémentaire, la question est devenue une énigme prisée des études visuelles. Héritière d’une longue tradition d’analyse de l’expression des émotions, elle apparaît comme une évolution historique directement observable, documentée par des sources abondantes.…

Lire la suite…