Un second degré illisible

Dans le sillage des piteuses attaques à l’encontre de la militante écologiste Greta Thunberg, un article d’Arrêt sur images (média auquel je collabore) épingle un dessin de Riss dans le dernier numéro de Charlie, raillant le silence de la jeune fille face au pélerinage vers la Mecque. Mentionnée par l’intermédiaire…

Lire la suite…

Iconogrammes. Le récit des images

Préprint, article à paraître dans le Bulletin de l’Association pour le développement de l’histoire culturelle, 2019. Cette contribution résume les propositions du séminaire «Le récit des images» en 2018-2019. Elle reprend la majeure partie de la description de «La “Marianne” de Mai 68», déjà diffusée sur ce carnet, en déployant…

Lire la suite…

Effondrement au sommet

Mes obligations de fin d’année m’ont empêché de prendre note plus tôt de l’image montrant une longue file de grimpeurs au sommet de l’Everest, qui a connu un rapide succès viral et médiatique. Réalisée le 22 mai par l’alpiniste népalais Nirmal Purja, et diffusée le 23 sur son compte Twitter,…

Lire la suite…

Faire parler la photographie?

(Chronique Fisheye #36) Les tribunes et les pétitions qui se multiplient ces derniers mois dans la presse française pour dénoncer l’emprise des théories féministes ou décoloniales en apportent la preuve. Les minorités ont commencé à se faire entendre. Un peu trop au goût des partisans de l’ordre, qui dépeignent en…

Lire la suite…

La vidéo de la Salpêtrière contre la désinformation

Un air de déjà-vu. Comme en 2016, avec l’intoxication du prétendu «saccage» de l’hopital Necker, les mêmes acteurs politiques (premier ministre, ministre de l’intérieur, ministre de la santé…) et médiatiques (chaînes d’info continue, radios du service public…) ont tenté de présenter comme une «attaque» concertée de l’hôpital de la Pitié-Salpêtriêre…

Lire la suite…

Peut-on photographier les dinosaures?

Conférences du CAES, EHESS, 17 janvier 2019 (58 min, réal. Philippe Kergraisse).

Peut-on photographier les dinosaures? En principe, bien sûr, c’est impossible. Pourtant, le cinéma nous offre des reconstitutions crédibles de ces animaux disparus. Si ces images ne sont pas de même nature que la photographie d’enregistrement, elles ne sont pas pour autant de pures fictions. Elles intègrent un état du savoir scientifique qui leur donne un caractère partiellement documentaire. La question abordée par cette conférence est celle de l’archéologie de l’image documentaire. Entre l’illustration des récits d’exploration et la construction de l’objectivité des sciences, une nouvelle élaboration du regard change le statut des images, et crée les conditions qui rendront possible aussi bien la photographie que les reconstitutions de dinosaures.