Le portrait du Che, c’est le Che

L’expression standard paresseuse de “civilisation des images” pourrait faire penser que notre société s’intéresse beaucoup aux images. Il n’en est rien. Sauf dans le cas de l’art, qui a développé un regard spécifique, les images sont le plus souvent invisibles, confondues avec leur référent – «le portrait de César, c’est César», pour reprendre une formule abondamment glosée par Louis Marin. Chose rare, […]