Séminaires 2018-2019

Agir par l’image. Pragmatique des formes visuelles

Au centre du débat public, la question des pouvoirs de l’image constitue aujourd’hui la clé de l’interprétation de leur rôle social. Y aurait-il des propriétés des formes visuelles susceptibles de produire des effets spécifiques? Rouvrir le dossier de la performance des images permet de mettre en évidence la construction d’une altérité radicale du visuel dans un univers logocentré. La critique de ce présupposé conduira à renouveler les approches, en privilégiant au contraire une analyse intégrée des formes visuelles au sein de la communication. Le développement d’outils théoriques constitutifs d’une pragmatique visuelle s’effectuera à partir de l’examen de cas concrets dans les domaines de la publicité, de la propagande, des usages militants, de l’illustration documentaire et autres exemples de messages à caractère persuasif. Au sein du travail d’objectivation des représentations, l’apport de la forme visuelle apparaît paradoxalement comme celui de la disparition des images.

Séminaire de recherche ouvert aux doctorants et masterants, 1er et 3e jeudis du mois de 18 h à 20 h (INHA, salle Walter-Benjamin, 2 rue Vivienne, 75002 Paris), bimensuel (12 séances), du 15 novembre 2018 au 16 mai 2019.

  1. 15/11/2018. Séance d’introduction
  2. 29/11/2018. L’image thaumaturge
  3. 06/12/2018. Propagande et théorie des foules
  4. 20/12/2018. Fétichisme et crise du signe (1)
  5. 17/01/2019. Fétichisme et crise du signe (2)
  6. 31/01/2019. Actes de langage et actes d’image
  7. 07/02/2019. Invité: Pierre-Olivier Dittmar, La pratique de l’ex-voto. Matérialiser les désirs.
  8. 21/02/2019. Invité: Jonathan Larcher, Pannes, pertes, ambiance, une ethnographie des vidéos vernaculaires.
  9. 21/03/2019. Les images d’enregistrement et la narration du réel
  10. 04/04/2019. Le pouvoir des apparences et les images
  11. 18/04/2019. Sexe, images et colonialisme (avec Camille Enzinger)
  12. 16/05/2019. Séance de conclusion

Bibliographie

  • John L. Austin, Quand dire, c’est faire (1962, trad. de l’anglais par G. Lane), Paris, Seuil, 1970.Laurent Baridon, Martial Guédron, L’Art et l’Histoire de la caricature, Paris, Citadelles-Mazenod, 2e éd., 2015.
  • Edward Bernays, Propaganda. Comment manipuler l’opinion en démocratie (1928, trad. de l’américain par O. Bonis), Paris, La Découverte, 2007.
  • Jean-Pierre Bertin-Maghit (dir.), Une histoire mondiale des cinémas de propagande, Paris, Nouveau Monde, 2008.
  • Judith Butler, Le Pouvoir des mots. Discours de haine et politique du performatif (traduit de l’américain), Paris, éd. Amsterdam, 2017.
  • Horst Bredekamp, Théorie de l’acte d’image (traduit de l’allemand), Paris, La Découverte, 2015.
  • Noam Chomsky, Edward Herman, La fabrication du consentement. De la propagande médiatique en décmocratie (traduit de l’américain), Paris, Agone, 2008.
  • Guy Debord, La Société du spectacle, Paris, Buchet-Chastel, 1967.
  • Alain Dierkens, Gil Bartholeyns, Thomas Golsenne (dir.), La Performance des images, éditions de l’université de Bruxelles, 2010.
  • David Freedberg, Le Pouvoir des images (traduit de l’américain), Paris, Gérard Montfort, 1998.
  • Erving Goffman, La Mise en scène de la vie quotidienne. 1. La Présentation de soi (traduit de l’américain), Paris, Minuit, 1973
  • Catherine Kerbrat-Orecchioni, Les Actes de langage dans le discours. Théorie et fonctionnement, Paris, Armand Colin, 2016.
  • Gustave Le Bon, Psychologie des foules (1895), Paris, PUF, 1983.
  • Geoffrey Leech, Principles of Pragmatics, Londres, Longman, 1985.
  • Roland Marchand, Advertising the American Dream, University of California University, 1985.
  • Laura Mulvey, Au-delà du plaisir visuel. Féminismes, énigmes, cinéphilie (traduit de l’américain), Paris, Mimésis, 2017.
  • John R. Searle, Les Actes de langage. Essai de philosophie du langage (1969, trad. de l’anglais par H. Pauchard, Paris, Herrmann, 1972.
  • Emmanuel Plasseraud, L’Art des foules. Théories de la réception filmique comme phénomène collectif en France (1908-1930), Villeneuve d’Asq, Presses du Septentrion, 2011.

  • Le récit des images. Les transactions de la fiction et du document

Dans les récits à composante iconique de la culture populaire, on oppose traditionnellement la fiction au document. Ce séminaire propose au contraire d’examiner les circulations et les transactions complexes entre ces deux catégories, qui traversent aussi bien les images narratives produites à l’aide d’outils d’enregistrement (comme les films de fiction ou les photographies publicitaires) que les œuvres à caractère documentaire (comme les reconstitutions historiques ou les illustrations d’actualité). On tentera de poser de manière rigoureuse les éléments théoriques de l’analyse, en déployant le système référentiel de chaque œuvre en contexte. Appuyée sur l’examen de cas concrets (cinéma, publicité, photojournalisme, etc.), une narratologie des récits visuels montrera que l’articulation des différents niveaux de référence constitue une ressource essentielle du message. Si les catégories fictionnelle ou documentaire conservent leur pertinence générique, c’est un travail complexe de brouillage ou de chevauchement des lignes qui produit la richesse caractéristique du réalisme moderne.

Séminaire de recherche ouvert aux doctorants et masterants, 2e et 4e jeudis du mois de 18 h à 20 h (INHA, salle Walter-Benjamin, 2 rue Vivienne, 75002 Paris), bimensuel (12 séances), du 22 novembre 2018 au 23 mai 2019.

  1. 22/11/2018. Séance d’introduction
  2. 13/12/2018. La Marianne de Mai 68
  3. 10/01/2019. Qu’est-ce qu’un récit visuel?
  4. 24/01/2019. Le portrait, ou le document mis en scène
  5. 14/02/2019.  Invité: Matthieu Letourneux, images et imaginaires sériels, entre fiction et document.
  6. 28/02/2019. Invitée: Laura Truxa, le rôle de la typographie dans le magazine Vu, 1928-1936
  7. 14/03/2019. Invité: Dominique Kalifa, presse et imaginaire social.
  8. 28/03/2019. La narration iconique, un art de l’ellipse.
  9. 11/04/2019. La narration iconique, un art de l’ellipse (2).
  10. 25/04/2019. La narration iconique, un art de l’ellipse (3).
  11. 09/05/2019. Objectif Lune, ou comment performer le voyage spatial
  12. 23/05/2019. Séance de conclusion.

Bibliographie

  • Ari Adut, Reign of Appearances. The Misery and Splendor of the Public Sphere, Cambridge U. Press, 2018.
  • Ray Birdwhistell, Kinesics and Context. Essays on Body Motion Communication, Philadelphie, University of Pennsylvania Press, 1970.
  • Peter Burke, Eyewitnessing. The Uses of Images as Historical Evidence, Cornell U. Press, 2007.
  • Dominique Chateau, L’invention du concept de montage. Lev Kouléchov, théoricien du cinéma, Paris, éd. Amandier-Archimbaud, 2013.
  • Christian Delage, La Vérité par l’image. De Nuremberg au procès Milosevic, Paris, Denoël, 2006.
  • Georges Didi-Huberman, «Ressemblance mythifiée et ressemblance oubliée chez Vasari. La légende du portrait sur le vif», Mélanges de l’Ecole française de Rome. Italie et Méditerranée, t. 106, n°2, 1994, p. 383-432.
  • André Gunthert, «Pour une analyse narrative des images sociales», Revue française des méthodes visuelles, n° 1, été 2017.
  • Dominique Kalifa, L’Encre et le Sang. Récits de crimes et société à la Belle Epoque, Paris, Fayard, 1995.
  • Catherine Kerbrat-Orecchioni, L’Implicite, Paris, Armand Colin, 1986.
  • Françoise Lavocat, Fait et fiction. Pour une frontière, Paris, Seuil, 2016.
  • Matthieu Letourneux, Fictions à la chaîne. Littératures sérielles et culture médiatique, Paris, Seuil, 2017.
  • Dominic Olariu, «Portraits galants et domestiques en France au Moyen-Âge tardif», in Gil Bartholeyns, Monique Bourin, Pierre-Olivier Dittmar (dir.), Images de soi dans l’univers domestique, XIIIe-XVIe s., Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2018, p. 219-234.
  • Michael Renov (éd.), Theorizing Documentary, New York, Routledge, 1993.
  • Marie-Laure Ryan (éd.), Narrative across media. The Languages of Storytelling, U. of Nebraska Press, 2004.
  • Jean-Marie Schaeffer, Pourquoi la fiction? Paris, Seuil, 1999.
  • Yves Winkin, Anthropologie de la communication. De la théorie au terrain, Paris, Seuil, 2001.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.