La vie sans Game of Thrones

Après le dénouement de l’intrigue de Game of Thrones, la série se clôt sur un épilogue mélancolique. Sans un mot, la camera accompagne successivement la marche de trois rescapés de l’immense jeu de massacre, lointains héritiers de la première saison, sur le chemin de leur nouveau destin. Cette séquence accessoire…

Lire la suite…

Dans les ruines du roman universaliste

Entendez dans nos campagnes mugir ces féroces indigénistes! Après Le Point, qui alertait sur la «stratégie hégémonique» du décolonialisme, après Libération, qui fait le procès des «impostures décoloniales, indigénistes, racialistes, postmodernes…», après Marianne, qui condamne «L’offensive des obsédés de la race, du sexe, du genre, de l’identité…», la Revue des…

Lire la suite…

Dépolitiser les Gilets jaunes

Dans un entretien récent à Reporterre, le sociologue Bruno Latour dénie toute dimension politique aux Gilets jaunes. Cette lecture est elle-même marquée par un refus manifeste d’identifier la nature politique des revendications du mouvement des ronds-points («La justice sociale, c’est comme l’amour maternel, tout le monde est pour. Cela veut dire…

Lire la suite…

Le problème avec Johnny

Phénomène de saturation de l’ensemble des canaux médiatiques, la mort de Johnny présente la rare particularité d’avoir été anticipée par deux chansons (Eric la Blanche, La Mort à Johnny, 2006; les Fatals Picards, Le jour de la mort de Johnny, 2009), qui soulignent le caractère prévisible d’une exploitation opportuniste de…

Lire la suite…