Résultats pour la recherche : >Libération

Commenter les images, confirmer le terrorisme

(Tribune publiée aujourd’hui dans Libération) Spécialiste de culture visuelle, je fais partie des experts périodiquement sollicités lorsque l’actualité s’emballe. Malgré la formule rituelle d’une “société des images”, dans l’espace médiatique, cette interrogation reste rare. Les images de tous les jours n’intéressent pas les rédactions. Charlie, Aylan, 13 novembre ou 14…

Lire la suite…

Périscope debout

Il aura suffi d’une vidéo pour mettre fin à l’intoxication de l’hôpital Necker. Parmi les hauts faits de l’application Périscope, dédiée à la diffusion en direct d’enregistrements au smartphone, rachetée par Twitter en 2015, il faudra désormais compter la vidéo du journaliste du Monde Pierre Trouvé, réalisée le 14 juin…

Lire la suite…

La voix derrière la photo

Lorsqu’un journaliste de Libération interroge une femme politique maltraitée par un portrait sexiste, on a un peu la même impression que lorsque Olivier Mazerolle interviewe Philippe Martinez, responsable de la CGT: un fort effet de norme, indicateur d’une opinion dominante parfaitement réactionnaire. Et pourtant, donner la parole à une victime…

Lire la suite…

En finir avec les anonymes?

Parmi les acteurs involontaires pris dans les filets de l’actualité médiatisée, le photojournalisme distingue deux catégories d’individus. Ceux susceptibles de faire appel à la justice pour protester contre l’utilisation de leur image, et les autres. Aux premiers, on demande leur autorisation avant publication, ou bien leur visage est flouté pour…

Lire la suite…

Jessica Jones, femme forte

Produite par la plate-forme de streaming Netflix, la série Jessica Jones est venue secouer le machisme endémique du divertissement hollywoodien. Le choix déterminant de Melissa Rosenberg, auteure de l’adaptation, et la composition de l’actrice Krysten Ritter ont produit un nouveau modèle d’héroïne féminine, réjouissant d’intelligence. Un symptôme a particulièrement retenu…

Lire la suite…

Les représentations préservent pour l’éternité l’image vivante du défunt

(Version longue de l’entretien publié par Libération du 27 novembre, propos recueillis par Léa Iribarnegaray.) Existe-t-il un tabou autour de l’image des morts ? Disons plutôt que l’image est un outil pour gérer la mort. Ce qui définit l’espèce humaine est d’avoir créé du symbolique pour dépasser le traumatisme de…

Lire la suite…