D’Abou Ghraib aux selfies

Un entretien avec Marie Turcan pour Les Inrockuptibles. Dans L’image partagée (2015), le chercheur André Gunthert revient sur ce qu’il considère être le premier cycle de la révolution de l’image numérique, de la diffusion des clichés d’Abou Ghraib (2004) jusqu’à l’avénement des selfies (2014). Entretien. Pourquoi n’avez-vous pas abordé dans…

Lire la suite…

L’image fluide

A l’occasion de la parution de L’image partagée. La photographie numérique (Textuel), je reproduis ci-dessous l’introduction inédite de l’ouvrage. Peut-il y avoir plus beau cadeau, pour un historien, que de vivre un des ces moments d’accélération producteurs d’histoire? A la fin des années 1990, je termine ma thèse de doctorat,…

Lire la suite…

La ruée vers l’image?

J’ai été invité la semaine dernière à une réunion du Social Media Club, association d’entrepreneurs et acteurs du numérique, pour entamer l’examen des questions d’analyse d’image. Deux interventions décrivaient des ébauches d’application aux images du data mining, ou exploitation de données. Quentin Lhomme (NunKi) a présenté un programme en cours…

Lire la suite…

Quand les images parleront

Des chercheurs de l’université de Stanford ont mis au point, en collaboration avec Google, un programme de description automatique d’images, capable de générer des légendes en langage naturel. Cette annonce a été volontiers accueillie comme le signal bienvenu d’une évolution imminente, qui permettrait de faire de l’image un espace documentaire…

Lire la suite…

Des images venues d’ailleurs

Note sémiotique. Dans la comparaison classique de l’image et du langage, on oppose habituellement l’immédiateté de la perception de l’image au caractère processuel de la compréhension linguistique1. L’arrivée des images dans la conversation permet de compléter cette observation. Une différence qui saute aux yeux dans les usages conversationnels est celle…

Lire la suite…

Les clés de la déconnexion

Je découvre (via le signalement d’Olivier Ertzscheid) le clip déconnexionniste de Prince Rea. Dans ma jeunesse, les chanteurs engagés protestaient contre la guerre ou la misère. Aujourd’hui, c’est contre le téléphone portable. Ce qui frappe dans ce slam qui reprend l’essentiel des motifs de la “digital detox” (« so many selfies,…

Lire la suite…