Retour vers le futur de L’Image partagée

Retour vers le futur, Robert Zemeckis, 1985.

Retour vers le futur, Robert Zemeckis, 1985.

Il y a des jours où la fiction interpelle le réel. Pour les fans de la saga Retour vers le futur (Robert Zemeckis, 1985-1990), le 21 octobre 2015 est de ceux-là: il s’agit du jour où Marty McFly et son compère, le Dr Emmett Brown, débarquent dans le futur de 1985, peuplé comme il se doit de voitures volantes, d’écrans géants à commande vocale ou de portes à identification digitale.

Le petit jeu de la comparaison du futur projeté avec le présent constaté est toujours décevant. Le plus flagrant est de constater à quel point le rythme de l’innovation est plus lent que celui espéré, et que trente ans plus tard, notre monde ressemble bien plus à celui de 1985 que ce qu’attendaient les amateurs de SF.

imagepartagee_backtothefuture

Certaines évolutions, en revanche, s’avèrent parfaitement imprévisibles – notamment celles des formes de la communication. Si Retour vers le futur figure parmi les illustrations de L’Image partagée, c’est parce qu’il mobilise un outil d’avant-garde: le caméscope JVC GR-C1, première application grand public des photocapteurs CCD.

Utilisée dans le film pour documenter l’expérience du Dr Emmett Brown, la caméra portative illustre l’inscription du nouvel outil dans la tradition de l’enregistrement visuel, destiné à servir de preuve malgré la modification du support. Elle préfigure aussi l’autonomisation de la production des images grâce aux outils numériques – un processus marqué par tant d’imprévus qu’aucun spectateur de 1985 n’aurait pu l’imaginer… Le futur était bien là, mais pas forcément là où on l’attendait.

  • 21 octobre 2015 à 18h30, rendez-vous pour une signature de L’Image partagée à la Librairie Photographique Le 29, 29 rue des Recollets, 75010 Paris.

2 Commentaires

  1. Retour PingEn attendant le retour du futur | archifuturs

  2. Retour PingÀ classer 9 | Pearltrees

Les commentaires sont clos.