L’image fluide

A l’occasion de la parution de L’image partagée. La photographie numérique (Textuel), je reproduis ci-dessous l’introduction inédite de l’ouvrage. Peut-il y avoir plus beau cadeau, pour un historien, que de vivre un des ces moments d’accélération producteurs d’histoire? A la fin des années 1990, je termine ma thèse de doctorat,…

Lire la suite…

Embrayeur de conversation, le selfie doit être moche

Un entretien dans Libération (propos recueillis par Léa Iribarnegaray). Parangon du narcissisme ou «image conversationnelle», l’enseignant chercheur à l’EHESS a tranché: cet autoportrait dont le nom est apparu bien après son existence est la nouvelle forme d’expression d’une force sociale. «Selfie: une photographie qu’une personne a prise d’elle-même, généralement avec…

Lire la suite…

Pourquoi la conversation l’emportera. Les reconfigurations de l’information

En apparence, peu de choses ont changé. En dépit des prédictions échevelées des gourous de la Silicon Valley, l’amateurisme n’a pas remplacé le journalisme. La presse a suivi le déplacement des financements publicitaires et a investi le web, mais les institutions du journalisme et leur vision du monde semblent encore solidement installées.…

Lire la suite…

La ruée vers l’image?

J’ai été invité la semaine dernière à une réunion du Social Media Club, association d’entrepreneurs et acteurs du numérique, pour entamer l’examen des questions d’analyse d’image. Deux interventions décrivaient des ébauches d’application aux images du data mining, ou exploitation de données. Quentin Lhomme (NunKi) a présenté un programme en cours…

Lire la suite…

La ronde de nuit des idées reçues

Cette galerie contient 4 photos.

L’image a fait réagir, en France, à partir de sa reprise sous forme de tweet par le philosophe médiatique Michel Onfray, assortie d’un «sans commentaire» éloquent. Il s’agit d’une photographie effectuée par le néerlandais Gijsbert van der Wal le 27 novembre 2014 au Rijksmuseum d’Amsterdam, postée sur Twitter, Facebook et…

Lire la suite…

Pourquoi l’image est devenue conversationnelle

Plusieurs spécialistes (danah boyd, Michael Wesch…) ont qualifié la situation de communication produite par les technologies de l’information de “context collapse” (effondrement du contexte). En s’appuyant notamment sur les descriptions par Erving Goffman du caractère multidimensionnel de la communication vivante, il s’agissait de caractériser la perte d’informations occasionnée par la…

Lire la suite…